La corde réunit des êtres qui n’ont alors plus qu’une seule et même destinée. Entre le guide et ses clients s’établit le lien social : « tu veilles sur moi, je veille sur toi ». Ce ne sont, les uns pour les autres, plus des étrangers.